ÉCHOUAGES (Petite suite irlandaise)

 

1.

Au soleil descendant
sur le sable gris d’une rive sans fin
un homme une femme
ensemble mesuraient
leurs hautes ombres complices

Au soir bientôt venu
à la nuit mangeuse d’ombres
du passage des amants
nulle trace ne demeura plus.

La lecture des articles est réservée aux abonnés. Pas encore abonné(e) ?