MÉTAMORPHOSES ET AUTRES POÈMES

 
Le soir entre les murs distraits,
Prenant congé du square,
Délaissant les bassins, mais vivifiant là-bas
Le gel sombre des marais
Dans les plis batailleurs du couchant.

 

*

 

Poreuse éternité
Sous les mains qui travaillent :
Lancer l’amarre, stopper
— Matelots vont et viennent,
S’affairent —
Toi, quel est ton office ?
Prendre à ton bord
Le colis de mémoire
— Petit colis, grande espérance ! —
Puis, un soir neutre, appareiller.

 

*



La lecture des articles est réservée aux abonnés. Pas encore abonné(e) ?