Heidegger, Strauss et les prémisses de la philosophie de Richard L. Velkley

Heideger, Strauss et les prémisses de la philosophie de Richard L. Velkley

Un volume de 304 pages avec index, format 16 x 22,5 cm

28.00 €

Leo Strauss n’est pas seulement le pourfendeur de tout relativisme et le défenseur du droit naturel et de la philosophie politique classique, celle de Socrate, de Platon et d’Aristote. Il est surtout un penseur de l’aporie ou du doute, un penseur radical dans la ligne de l’interrogation de Heidegger. Strauss a été profondément inspiré par la radicalité sans égale dont a fait preuve Heidegger dans sa lecture de l’histoire de la philosophie. Mais cette dette va de pair avec une critique dont ce livre détaille avec précision les différents aspects. Heidegger se situe dans la continuité de la philosophie moderne et de son primat de la pratique sur la théorie, ce qui n’a pas été sans effet sur son engagement politique en 1933, et, plus tard, sur son éloignement de la politique et son attente de nouveaux dieux. 

L’intérêt du livre de Richard L. Velkley est de montrer, en suivant scrupuleusement les textes, la complexité de la relation de Strauss à Heidegger et la richesse de la «rectification» qu’il impose au questionnement de ce dernier. Ce faisant, l’auteur nous fait voir ces deux philosophes sous un jour nouveau. En s’interrogeant sur la manière dont ils envisagent les prémisses de la philosophie, il nous permet de mieux percevoir la singularité et l’étrangeté de la philosophie, alors que l’on pense couramment que sa place dans la cité va de soi.

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Olivier Sedeyn