REVUE CONFÉRENCE -

Un petit coup de sang

COMME TOUS LES SOIRS, en tirant la porte de sa classe, Marie embrassa d’un regard circulaire la grande salle désertée. Les lumières étaient éteintes, le tableau effacé et les chaises, basculées sur les tables, ressemblaient, dans le demi-jour, à des élèves en train de lever le doigt.

La faible clarté, qui tombait des fenêtres, allongeait au plafond l’ombre énorme des lustres et Marie examinait leurs grotesques dessins. En fait, elle s’efforçait de garder la tête en l’air dans l’espoir que ce geste l’aiderait à ravaler ses larmes.

Sans qu’elle l’ait commandée, sa main se crispa sur la poignée. Le petit clou entra douloureusement dans sa chair et ses pleurs débordèrent d’un seul coup tandis que ses lèvres ressassaient des mots presque inaudibles : « Tu peux y arriver, tu peux y arriver, tu peux... » 

— « Bonsoir, Marie, à demain ! » Du rez-de-chaussée, monta le salut du directeur. Hervé était pressé, il n’attendit pas la réponse.

En bas, quelques formules de politesses furent échangées entre l’inspectrice et la psychologue scolaire qui venaient de la quitter sans trop de courtoisie. Il y eut un martèlement de pas dans le couloir, un claquement de porte, un bruit de moteur sur le parking. Puis plus rien que le tap tap d’un balai qu’on passait à l’étage supérieur.
Marie n’avait pas quitté le seuil de sa classe. Quand le réverbère de la rue s’alluma, les ombres du plafond changèrent de direction comme les aiguilles d’une montre folle. Décidément, ces réunions étaient de véritables tribunaux.

Une lueur orangée baignait maintenant la salle et, bien que la jeune femme détestât cette coloration artificielle qui polluait jusqu’aux nuages le ciel de la ville, elle puisa une sorte de réconfort physique dans le réchauffement subit de la lumière.

À travers ses larmes, qui coulaient maintenant sans retenue, elle entreprit de compter méthodiquement les lustres de la salle en marquant à chacun d’eux la pause des quatre respirations brèves qu’on lui avait prescites. 

 

La lecture des articles est réservée aux abonnés. Pas encore abonné(e) ?

 

© Meet Gavern - Free Joomla! 3.0 Template 2019