Un souvenir d’enfance de saint François de Sales

DANS LE Traité de l’Amour de Dieu, saint François de Sales, se proposant d’illustrer « la sainte extase du vrai amour », rapporte une étrange histoire : 

Une jeune fille de l’île de Sestos avait nourri une petite aigle, avec le soin que les enfants ont accoutumé d’employer en telles occupations. L’aigle devenue grande commença petit à petit à voler et chasser aux oiseaux selon son instinct naturel ; puis s’étant rendue plus forte, elle se rua sur les bêtes sauvages, sans jamais manquer d’apporter toujours fidèlement sa proie à sa chère maîtresse, comme en reconnaissance de la nourriture qu’elle avait reçue d’icelle. Or advint-il que cette jeune damoiselle mourut un jour, tandis que la pauvre aigle était au pourchas, et son corps selon la coutume de ce temps et de ce pays-là, fut mis sur un bûcher en public pour être brûlé. Mais ainsi que la flamme du feu commençait à le saisir, l’aigle survint à grands traits d’ailes, et voyant cet inopiné et triste spectacle, outrée de douleur, elle lâcha ses serres, et abandonnant sa proie se vint jeter sur sa pauvre chère maîtresse, et la couvrant de ses ailes comme pour la défendre du feu, ou pour l’embrasser de pitié, elle demeura ferme et immobile, mourant et brûlant courageusement avec elle, l’ardeur de son affection ne pouvant céder la place aux flammes et ardeurs du feu, pour ainsi se rendre victime et holocauste de son brave et prodigieux amour, comme sa maîtresse l’était de la mort et des flammes1.

L’anecdote elle-même, à supposer qu’elle soit authentique (ce qui n’importe pas beaucoup), ne soulève pas de véritables questions. Mais que cette anecdote illustre, voire éclaire, « la sainte extase du vrai amour », voilà qui fait question. En d’autres termes, c’est l’explication même proposée par saint François qu’il nous faudrait expliquer, car c’est celle-ci qui semble incompréhensible. Même s’il n’est pas interdit de suggérer que c’est précisément pour nous faire comprendre que la sainte extase du vrai amour est incompréhensible qu’il use d’une explication incompréhensible. Essayons cependant de comprendre. 

 

 

La lecture des articles est réservée aux abonnés. Pas encore abonné(e) ?