Le récit interrompu

Le récit interrompu Traduit de l’italien par Christophe Carraud.

Un volume de 80 pages, de format 13,3 x 20 cm, imprimé à Venise sur Fedrigoni Arcoprint 85 g par les Grafiche Veneziane. 

12.00 €

Un écrivain âgé retrouve dans un ancien carnet l’ébauche d’un  récit qu’il n’a jamais achevé. Une pierre gravée, sur la façade d’un palais romain, en avait fourni le point de départ: elle évoquait le séjour de Jérôme Napoléon, cousin de Napoléon III, venu nir ses années d’exil dans un hôtel du Trastevere. Le souvenir de cette pierre fait naître un va-et-vient mélancolique entre la vie quotidienne de l’écrivain et le fantôme littéraire qui n’a pas pris forme. 

Bien des thèmes peuplent cette méditation : la vieillesse et la maladie, la beauté des rues et des ciels, le charme de Rome et celui de Naples, le rapport entre les générations, l’amour familial, la difficulté de la création. 


Le récit interrompu a été publié en Italie en 1983, d’abord en revue, puis en volume après la mort de l’auteur. Mario Pomilio (1921-1990) fut un grand critique et romancier, couronné par de nombreux prix. Cinq de ses romans ont été traduits en français: le dernier, Noël 1833, l’a été par les Éditions de la revue Conférence en 2016.  Paolo Barbaro (1922-2014), ingénieur et écrivain, a publié de nombreux romans, traduits en différentes langues. Les prix les plus prestigieux ont couronné ses livres.  Admirable connaisseur de Venise, où il vivait, il a écrit sur elle des ouvrages de référence, notamment Petit Guide sentimental de Venise (trad. fr., 2000).