Les humoristes français

(Comment rit-on aujourd’hui)

(Traduit de l’italien par Christophe Carraud)

L’AUTRE JOUR, feuilletant la nouvelle Anthologie des humoristes français contemporains (Paris, Delagrave, 1912) que Pierre Mille a si gracieusement rassemblée, j’ai revu Riquet, le bon Riquet, le chien très philosophe qu’Anatole France a envoyé de par le monde, non pour aboyer, mais pour philosopher. Et aujourd’hui, si l’on prend pour guide sa philosophie subtile et pleine de finesse, il est particulièrement plaisant de parcourir cette belle petite forêt de réjouissances, pour ne pas se perdre au milieu de ce carnaval littéraire confus et délicat. Par nature et par vocation, ce bon ami Riquet est enclin à un optimisme doucement fataliste, qui est par ailleurs le souriant pessimisme du bon enchanteur, son grand professeur Bergeret. 
Je fais volontiers confiance à Riquet. Sa philosophie simple est la philosophie des Français qui sourient encore, en France. C’est la philosophie de la vie quotidienne, contradictoire, brouillonne, poussiéreuse : la philosophie du monde français, obscur et gai, réservé et effronté, énorme et gracieux.

 

La lecture des articles est réservée aux abonnés. Pas encore abonné(e) ?