REVUE CONFÉRENCE -

POÈME DE LA FAIM SEULE

I.

Où êtes-vous qui vous penchez sur votre sol, dans une douleur inatteignable si ce n’est par la mienne ?

Cela justifie-t-il que chacun nous criions à des dis-tances d’étoiles, celui-ci sur la page, et l’autre la lisant,

d’une manière étrangement silencieuse — si le fossé qui nous sépare, quand il arrive que nous posions vous votre bêche et moi ma plume, est comble ?

Ces torsions de syntaxe, jusqu’à ce point qui laisse la phrase au bord du doute. Fermez le livre un peu, laissant peut-être se dissoudre la tristesse, avant que de nouveau bêchant la terre si loin

la même douleur vous pétrifie. Et alors de nouveau le cri qui fait tourner les pages et relever la tête : moi aussi votre dieu je suis seul.

La lecture des articles est réservée aux abonnés. Pas encore abonné(e) ?
© Meet Gavern - Free Joomla! 3.0 Template 2019