DE LA MÉDECINE À LA BIOMÉDECINE

 

COURONNEMENT D’UNE CIVILISATION NÉE PAR ET POUR LA SCIENCE, la médecine moderne est une médecine technoscientifique. Ses méthodes, ses modes de pensée, son vocabulaire, ses succès, la demande des malades à son égard, l’appréhension que ses serviteurs, les médecins, ont d’eux-mêmes, tout en témoigne : la science et la technique semblent trouver dans la médecine un lieu d’incarnation idéal, une incarnation sans résistance, sans résidu, sans arrière-pensée. Toujours plus de résultats grâce à la science et à la technique, toujours plus de science et de technique, tel semble être le destin de la médecine moderne. La médecine moderne est vouée à la technique et à la science. La notion de vocation sous-tend un dynamisme, un mouvement, un attrait né d’un appel. Pour la médecine moderne, l’appel de la science et de la technique paraît irrésistible. Il détermine une réponse, la réponse technique, et cette réponse oriente et façonne notre discipline de la façon la plus marquante.

La lecture des articles est réservée aux abonnés. Pas encore abonné(e) ?